JO 2016
Tous les articles

Les incontournables du jour: Absalon, les Experts et Team USA

par La rédaction
Team-USA-Rio

Publié le 21 août 2016 à 12:55

D’ores et déjà assurée d’effacer son record de médailles de l’ère moderne, l’équipe de France olympique, au dernier jour des JO de Rio, suivra évidemment la finale des Experts, le boxeur Tony Yoka et le VTTtiste Julien Absalon. Sans oublier Team USA et les volleyeurs brésiliens.

HANDBALL ll Pour l’histoire

Ils sont une fois encore au rendez-vous. Avec l’histoire. Claude Onesta, qui vit sans doute ces dernières heures sur le banc de l’équipe de France, peut bien relativiser la portée et l’enjeu de l’instant en insistant sur la présence au sein de son groupe de jeunes joueurs, qui n’ont pas le même vécu, ni donc le même palmarès aux Jeux que ses vieux grognards, la réalité de ce dimanche et de cette nouvelle finale olympique (19 heures), c’est la possibilité pour les Experts d’entrer à jamais dans la légende en devenant les premiers athlètes français à conserver leur titre à deux reprises !

"Il n’y a pas une équipe qui arrive en finale du tournoi olympique pas hasard, prévient Onesta sur France Inter. Personne ne va lâcher le morceau. Les Allemands (battus en demi-finale) étaient un vrai morceau de choix, on a su le digérer, mais ce qui arrive est encore terrible." Face au Danemark, une équipe qu’ils ont dominé en phase de poules, Nikola Karabatic et ses coéquipiers partiront une nouvelle fois favoris. La force de l’habitude. De celles dont on ne se lasse pas.

BOXE ll Programmé comme Yoka 

C’était écrit, oui, mais encore fallait-il savoir répondre aux attentes.Tony Yoka est arrivé à Rio avec la pancarte de grandissime favori dans la catégorie reine des super-lourds, lui le champion du monde en titre. Le Français a tout pour lui… Talent indéniable, qui le prédestine à une brillante carrière chez les pros, belle gueule, charisme et même déjà de l’or dans ses bagages ou plutôt ceux de sa compagne Estelle Mostelly, première boxeuse française championne olympique depuis vendredi. "J’espère que notre couple va finir en or", lançait Yoka dès ce premier sacre. La pression, forcément, est sur lui avant sa finale face au Britannique Joe Joyce (20h15). De faire aussi bien que Madame. "Je suis à trois rounds, neuf minutes du Graal. (…) ça ne se représentera sans doute plus puisque je vais passer pro. J’ai le statut de numéro un, champion du monde, mais j’ai envie de leur montrer que je peux devenir champion olympique."  

VTT ll Le grand défi d’Absalon

Histoire de triplé encore pour Julien Absalon, le champion olympique de VTT à Athènes (2004) et Pékin (2008) qui, quatre ans après l’échec de Londres, où une crevaison dès la premier tour l’avait contraint à l’abandon, tente à 36 ans de reconquérir sa couronne olympique à Rio (17h30). Sans doute plus aussi dominateur que par le passé, au temps de sa splendeur, le Vosgien, champion d’Europe pour la 4e année consécutive et la 5e fois de sa carrière, mais aussi encore sur le podium des championnats du monde début juillet (3e), a pour lui un vécu et un sens de la course sans pareil. Qui font une fois encore du Français, accompagné dans cette course olympique par Maxime Marotte et Victor Koretzky, un candidat désigné au podium.

BASKET ll Team USA pour un autre triplé

Il y a les Experts en handball et puis il y a Team USA en basket. Comme les Français, les stars NBA ont la possibilité de signer un triplé et de conserver pour la deuxième fois leur couronne olympique récupérée à Pékin (2008) et défendue une première fois à Londres (2012). Sérieuse, à défaut d’être brillante, cette sélection, emmenée par Kevin Durant et Carmelo Anthony, seul joueur américain déjà double médaillé d’or, a les cartes en mains pour dominer sans trembler la Serbie ce dimanche (20h45).

VOLLEY ll L’autre frisson brésilien

Le Brésil a d’ores et déjà battu son record de médailles aux Jeux Olympiques avec 18 podiums, dont 6 médailles d’or. Au lendemain du sacre inédit de la Seleçao de Neymar dans le tournoi de football, c’est l’autre sport collectif roi qui a la possibilité de parachever ce bilan. Bruno et les autres stars du volley affrontent l’Italie en finale (18h15). Deux des adversaires de notre Team Yavbou, et sans nul doute les deux meilleures équipes du tournoi, pour un choc royal entre deux des plus belles écoles du volley mondial. Le Maracanazinho retient son souffle.