JO 2016
Tous les articles

Tableau des médailles: Mieux qu'à Londres, c'est encore possible

par La rédaction
Maxime-Beaumont

Publié le 21 août 2016 à 11:04

Septième du tableau des médailles, la délégation française est déjà certaine, avec ses 42 breloques assurées, de réaliser sa meilleure moisson de l'après-guerre. Mais les Bleus peuvent encore aller chercher trois médailles d'or, et dépasser son total d'il y a quatre ans dans ce domaine.

A quelques heures de la fin de la compétition, ça se précise pour le bilan français au tableau des médailles. Avec la deuxième place du kayakiste Maxime Beaumont, la délégation est déjà assurée de repartir avec 42 médailles, si l'on tient compte de celles que vont remporter Tony Yoka et les handballeurs (en finale ce dimanche), ce qui sera la meilleure moisson de l'après-guerre, devant Pékin 2008 et ses 42 breloques.

En revanche, faute de conquérir l'or (trois médailles samedi, toutes en argent), la France ne décolle pas de la septième place au bilan global. C'était son classement final à Londres en 2012 et à Athènes en 2004, et c'est mieux qu'à Pékin (10e avec 7 médailles d'or). En revanche, ce sera difficile d'aller plus haut. Pour égaler le Japon (12 médailles d'or), il faudra réaliser un carton plein ce dimanche avec le titre pour Yoka, pour les Experts, et pour Julien Absalon ou pourquoi pas Maxime Marotte en VTT. Sixième, ce serait le meilleur résultat de la France depuis Atlanta 1996, édition historique avec ses 15 médailles d'or, où les Tricolores avaient terminé 5e.